THE KISS / LE BAISER

 
 

Aujourd’hui le mariage pour tous est enfin passé..

en 1997 dans un édito sur une installation «le baiser» j’écrivais :

«L’installation se compose d’un vidéoprojecteur qui diffuse une image en boucle (le baiser du film «je t’aime moi... non plus»)sur un pain de glace pas entièrement congelé, qui présente en son centre une zone presque transparente qui permet la diffusion du baiser sur le mur arrière, mais le baiser visible lors de la fonte n’est pas net, il faut alors attendre la disparition du pain de glace pour que l’image soit libérée.

Cette installation a deux aspects, le premier consiste à dire que le pain de glace représente le carré blanc, les tabous de notre société sur les différentes attractions sexuelles entre les sexes car dans le film de serge Gainsbourg le baiser s’effectue entre une hétéro et un homosexuelle, et donc ce n’est que lorsque le pain de glace a totalement disparu, s’est éclipsé qu’apparaît un baiser sans aucun interdit.

Mais imaginons , un aspect plus poétique, c’est la chaleur charnelle du baiser qui fait fondre la glace pour le laisser apparaître, alors l’eau qui s’écoule du glaçon avec un bruit caverneux se retrouve chargée de celui-çi et permettra l’élaboration d’un nouveau pain de glace encore plus fort que le premier, alors peut-être un jour ce baiser sera si fort qu’il permettra à un gouvernement en France de voter une loi permettant le mariage pour tous.» Vincent SABATIER pour le Cargo 1997

1995 / 2012